Geen categorie

Réalisation de connectivité écologique transfrontalière dans les Carpates

Un projet sur les réseaux écologiques a été accordé en août 2007, dans le cadre du programme Politique de Biodiversité Internationale du gouvernement  néerlandais.

Les Carpates figurent parmi les dernières vastes zones de nature vierge en Europe. La pression humaine accrue sur ce paysage montagneux se trouve à la base de la fragmentation des habitats fauniques, en particulier ceux des grands mammifères. La conservation de la biodiversité dans cette zone nécessite la mise en place de liaisons entre les unités déjá protégées en permettant ainsi l’échange génétique entre les populations fauniques.
Les actions initiales pour le développement d’un réseau écologique ont été prises, mais l’établissement sur le terrain est entravé par un manque d’expérience et un cadre juridique et politique inadéquat. Les Carpates Ukrainiennes ne font pas partie de l’Union Européenne, ce qui mène à une situation plus complexe aux frontières avec la Roumanie et la Pologne due aux législations différentes. Les initiatives par rapport au développement de réseaux écologiques en Ukraine ont essentiellement focalisé sur la planification de réseaux, la sensibilisation et la gestion des informations, mais leur mise en place effective n’a pas été exécutée jusqu’à présent.   

Ce projet propose la planification et l’établissement de corridors entre certaines zones protégées en Ukraine, en Roumanie et en Pologne, comme un exercice pilote pour identifier les meilleures pratiques et politiques concernant le développement de ce genre de corridors. Les expériences de cette étude pilote vont être traduites en directives pour le développement de politiques, législation et autres instruments y liés. Ces directives se transfèreront au processus de politique au niveaux national et régional à travers le Ministère de la Protection de l’Environnement en Ukraine et le réseau international de la Convention des Carpates.

Le projet est mis en oeuvre en collaboration avec le Ministère Ukrainien de la Protection de l’Environnement, l’ONG InterEcocentre, les Parcs Nationaux ukrainiens Skolivs’ki Beskydy et Vyzhny’s'kyi, les Universités de Lviv et de Chernivtse,  l’Institut d’Ecologie des Carpates, Dienst Landelijk Gebied (DLG) et la Fondation pour les Grands Herbivores (Large Herbivore Foundation, LHF) aux Pays-Bas, le Parc National Vanatori Neamt en Roumanie et Stacja Badawcza Fauny Karpat en Pologne.
Télécharger ici la version en anglais ou en ukrainien

 

Fotograaf: